[Total : 7    Moyenne : 3.1/5]

La poudre de pulpe de Baobab bio contient d’excellentes propriétés nutritionnelles

Dans 100 g de pulpe de fruits de Baobab, il y a 75,6% de glucides totaux, protéines 2,3% et une teneur en lipides très faible égale à 0,27% des lipides totaux.
Le fruit du baobab est connu pour sa teneur élevée en acide ascorbique (vitamine C), en particulier la pâte peut fournir jusqu’à 300 mg de vitamine pour 100 g, ce qui équivaut à environ six fois le contenu d’une orange.

Intérieur du fruit du baobab bio, pulpe de baobab

Intérieur du fruit du baobab bio, pulpe de baobab

L’acide ascorbique joue un rôle extrêmement important, dans le champ de nutritionnel et thérapeutique. On connaît depuis longtemps sa capacité à prévenir le scorbut, la vitamine C est employée de façon importante pour ses propriétés antioxydantes et sa capacité à protéger le corps contre les dommages induits par les radicaux libres. En raison de ses propriétés, elle participe à de nombreux processus métaboliques, tels que : la biosynthèse du collagène dans le tissu conjonctif, des neurotransmetteurs dans le système nerveux central et des hormones stéroïdes. De plus, elle augmente l’absorption du calcium et la bio-disponibilité du fer, elle est liée aux processus de prévention de certaines maladies dégénératives (cataracte, les maladies cardio-vasculaires, l’artériosclérose).

La poudre de fruit du baobab bio contient également des quantités appréciables de vitamines essentielles, comme la riboflavine (vitamine B2), qui est essentielle pour le développement optimal de l’organisme et elle maintient aussi l’intégrité cellulaire des nerfs, de la peau et des épithéliums oculaires, le fruit contient aussi de la niacine (vitamine B3 ou PP ), importante pour la régulation de plusieurs fonctions métaboliques.
En outre, le fruit est riche en minéraux, et acides gras essentiels. En effet, dans 100 g de poudre de pulpe de baobab, on trouve en moyenne 293 mg de calcium, de potassium 2,31 mg, 96-118 mg de phosphore, et de l’acide a-linolénique (27 mg d’acide par gramme, en poids sec de produit).

La caractéristique de la saveur acide de la pulpe est dû à la présence d’acides organiques tels que l’acide citrique, l’acide tartrique, l’acide malique et l’acide succinique.

Propriétés des fibres alimentaires

La pulpe du fruit du baobab fournit une belle quantité de fibres solubles (22,54%) et insolubles (22,04%), qui peuvent atteindre jusqu’à environ 45 grammes pour 100 grammes de produit. Les fibres alimentaires se sont imposées comme un élément important de l’alimentation, car elles ont la capacité d’influencer de nombreux aspects de la physiologie digestive. La consommation fréquente de fibres alimentaires, associée à un régime alimentaire riche en légumes, céréales et fruits, a été mis en relation avec la réduction du risque d’apparition de tumeurs de l’appareil digestif, en particulier du cancer du côlon et du rectum.

L’apport idéal de fibres alimentaires n’a pas été défini, mais il est maintenant communément admis que les fibres doivent entrer dans une alimentation saine et équilibrée.

L’apport d’aliments riches en fibres a également été mis en relation avec la réduction du risque de développer un dysfonctionnement des organes divers tels que la constipation et le sur poids.
Les fibres insolubles ne sont pas assimilées par l’intestin, mais elles augmentent le volume des selles et stimulent le péristaltisme intestinal, elles sont aussi utilisées pour lutter contre la constipation et provoquent une sensation de satiété, ce qui peut être utile dans un régime hypocalorique.

En outre, la poudre de pulpe de fruit du baobab bio avec sa teneur élevée en fibres (solubles et insolubles) semble montrer des propriétés intéressantes, au moins in vitro, telles que la stimulation de la croissance des bactéries appartenant à la microflore intestinale. Les études réalisées montrent que la fraction soluble dans l’eau de la pulpe du fruit a un effet stimulant sur la croissance des bifidobactéries (Bifidobacterium-bifidummA, Bifidobacterium longum-type, de type Bifidobacterium infantis et Bifidobacterium bifidum-B16), et des lactobacilles.

L’activité fonctionnelle des bactéries probiotiques sont maintenues grâce à l’équilibre de la flore intestinale, elles participent à l’amélioration de la digestion du lactose, à la prévention de la diarrhée, et la stimulation du système immunitaire.
Grâce à la capacité des probiotiques d’atteindre l’intestin, toujours viables et en nombre suffisant, survivant à l’acide gastrique et aux sels biliaires, ils colonisent directement l’appareil gastrique.
La spécificité des prébiotiques est de permettre d’améliorer la vitalité des bactéries probiotiques présentes dans l’intestin. Certains prébiotiques stabilisent au fil du temps les bactéries présentes dans la flore intestinale et ralentissent le déclin de ces micro-organismes biologiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*